La passion des meubles et objets anciens

Commode à ressaut.

restauration-de-meubles

Avant de commencer la restauration de cette commode déterminons son style. Le style appelé Transition débute vers 1755 pour se terminer autour de 1770. Comme son nom l’indique, cette période se caractérise par une transition entre le style rocaille et un style nouveau, inspiré de l’antique, que l’on nommera Louis XVI. Le meuble phare de cette période, sera sans conteste la commode à ressaut.
 

En savoir plus sur cette commode !

Tutoriels

Les tutoriels que je vous propose, sont destinés à vous perfectionner ou vous permettront tout simplement d’apprendre le bon geste…

Les trucs d’ateliers sont souvent indispensables pour réussir un bon travail et permettent de gagner un temps précieux.
  

Visionnez les vidéos! !

 

Table de jeux

  
restauration.fr/meubles-napeleon-iii/

Le style Napoléon III est reconnaissable entre tous, par son goût pour la marqueterie de laiton et par l’accentuation des galbes. Le style appelé Second Empire débute sous le règne de Napoléon III vers 1852 pour se terminer en 1870. Les meubles en marqueterie de laiton et parfois d’écailles de style Boulle, redeviennent à la mode. La table de jeu qui nous intéresse ici est le parfait exemple de cette production typique de époque. 

En savoir plus sur cette restauration !

  

Conseils gratuits pour préserver votre mobilier en bonne état cliquez-ici!
  • Conservation préventive

Qu’est ce que la conservation préventive ? Ce sont toutes les actions directes ou indirectes ayant pour but d’augmenter l’espérance de vie d’un élément ou ensemble d’éléments du patrimoine. » (Gaël de Guichen)

En ce qui nous concerne, la conservation préventive consiste à prévenir l’ensemble des facteurs de dégradation dans l’environnement du lieu de restitution du meuble.

Les facteurs peuvent être multiples mais sont souvent relativement faciles à maîtriser à partir du moment où on les connait et que l’on peut agir sur eux.

Voici quelques conseils de conservation préventives:

Ne pas mettre une source de chaleur proche du meuble.

Les variations de température entraînent des variations de l’humidité relative, une température élevée accélère les réactions chimiques et donc la dégradation des matériaux,

Un radiateur ou un flux direct de lampe puissante peut nuire à la finition du meuble et pire, provoquer des variations dimensionnelles localisées. Elles provoquent généralement des fentes dans les panneaux dus à un fort retrait du bois.

Prévoir une ventilation régulière dans la pièce et une température inférieure à 25° afin d’éviter les moisissures.

Les moisissures sont des éléments vivants qui, pour se développer ont besoin de quatre conditions :

  • présence de matériaux organiques (qui constituent leur nourriture),
  • humidité élevée pendant plus de 4 jours (> 65%),
  • pas de courant d’air,
  • une température adéquate (environ 30° C).

Les symptômes sont :

  • une odeur de pourriture,
  • l’apparition de filaments, de coussinets, de pourriture cubique ou de taches blanches (signe de la présence du champignon appelé Mérule).
  • une dégradation du bois.

Que faut-il faire ?

  • maintenir une humidité relative inférieure à 65%,
  • vérifier que les locaux sont bien ventilés,
  • abaisser la température,
  • faire en sorte qu’on puisse déceler leur présence (inspection régulière, poser des pièges).

Éviter le contact direct de la lumière.

On a coutume de classer les matériaux suivant leur sensibilité à la lumière en quatre catégories :

  • Insensibles : matériaux inorganiques (objets en métal, pierre, terre cuite…)
  • Sensibles : matériaux organiques (sculptures en bois, peintures…)
  • Très sensibles : matériaux organiques (papier de bonne qualité, aquarelles, pastels, textiles de laine et de coton, objets en ivoire)
  • Extrêmement sensibles : matériaux organiques (papier de faible qualité, textiles en soie, photographies…)

La lumière répétée provenant d’une fenêtre peut provoquer une décoloration de la teinte du meuble.

Surveiller les parties moins visibles.

Tout bois est susceptible d’être attaqué par les insectes. Les signes sont simples à détecter : si vous apercevez à la surface du meuble des petits trous, il y a de fortes chances que ce soit des trous d’envols d’insectes xylophages. Parfois, on peut même découvrir les galeries aux endroits d’usure du bois provoquées par les frottements (coulisses de tiroirs par exemple). Si ces trous augmentent en nombre, d’année en année, cela prouve que votre meuble est encore infesté.

Le remède sera de pratiquer une anoxie. Cette technique permet de se débarrasser des xylophages par privation d’oxygène: cette méthode est efficace à 100%. Pour cela consulter le site de la société Hygiène Office qui est spécialisée dans l’éradication des parasites comme les insectes xylophages.

Entretenir les parties visibles

Les parties cirées sont à lustrer périodiquement à l’aide d’un lainage et à cirer tous les cinq ans environ.

Ne pas utiliser de produits nettoyants et éviter l’eau.

Evitez de placer de façon prolongée, vases ou récipients d’eau sur un dessus de meuble en placage ou marqueterie.

Pour finir

Il est important de bien caler vos meubles, pour éviter qu’ils ne gauchissent.

Avant de refaire canner, pailler ou tapisser vos sièges anciens, pensez à les faire recoller et recheviller. (Cette opération n’est plus possible ensuite).